fbpx

Comment tracker une URL avec les UTM Google Analytics ?

Un aspect crucial du marketing est d’être capable de mesurer le succès d’un produit, d’une campagne publicitaire, d’un réseau social en particulier. Peu importe les paramètres que vous utilisez, vous voulez prouver à votre patron (ou à vous-même) que vous êtes efficace.

Construire des codes UTM qui suivent le succès de vos campagnes est la meilleure façon de le prouver. Mesurer l’impact de votre travail peut s’avérer difficile sans les bons outils. Bien sûr, vous savez que Twitter génère un certain pourcentage de trafic vers votre site web… mais savez-vous si ce sont vos tweets qui ont conduit ces visites ? Que le trafic provient de cet article de blog, ou de cette offre promo ?

Heureusement, vous pouvez prouver tout cela en ajoutant quelques codes spéciaux à la fin de vos URL : Ils sont appelés codes UTM. Dans cet article, vous apprendrez ce que sont les codes UTM, comment les utiliser et comment les intégrer à Google Analytics.

Qu’est-ce qu’un code UTM ?

Les codes UTM sont des morceaux de texte ajoutés à la fin d’une URL pour vous aider à suivre d’où vient le trafic du site web, lorsque les utilisateurs cliquent cette URL. Les spécialistes du marketing peuvent personnaliser ce texte pour qu’il corresponde à la page web sur laquelle cette URL est placée, ce qui leur permet d’attribuer le succès d’une campagne à des éléments de contenu spécifiques.

Les codes UTM sont également connus sous le nom de paramètres UTM, ou tags de suivi, car ils vous aident à « suivre » le trafic du site Web depuis son origine.

Maintenant, vous vous dites : « Seb, j’ai déjà Analytics, donc je sais si le trafic de mon site web provient de Google, d’une newsletter, des médias sociaux et d’autres canaux de marketing. Qu’est-ce qu’un code UTM me dit que je ne sais pas déjà ? » et je répondrais qu’Analytics vous fournit ces sources de trafic de « haut niveau », mais cet outil vous permet d’explorer des pages et des messages spécifiques dans ces sources de trafic. Par exemple, sur Twitter, vous avez tweeté une fois le matin, une autre fois le soir, avec deux formulations différentes : quel tweet a le mieux marché ? Sans les codes UTM, vous ne le saurez pas.

Que peuvent suivre les codes UTM ?

Les codes UTM peuvent suivre un support et une source à l’intérieur de ce support. Là où ça devient plus flexible, c’est ce que vous allez utiliser pour décrire cette source. Peut-être voulez-vous attribuer le trafic à un réseau social, un type de contenu, ou même le nom exact d’une publicité sur le web.

Voici les cinq choses que vous pouvez suivre avec les codes UTM et pourquoi les suivre :

1. Une campagne

Les balises de suivi basées sur les campagnes regroupent tout le contenu d’une campagne dans vos analyses. L’exemple de code UTM ci-dessous vous aiderait à attribuer le trafic gagné aux liens qui ont été placés dans le cadre d’une promotion de 10% de réduction que vous hébergez.

Exemple : ?utm_campaign=10percentcode

2. Une Source

Un paramètre UTM basé sur la source peut vous indiquer quel site Web vous envoie du trafic. Vous pouvez ajouter le code ci-dessous à chaque lien que vous postez sur Facebook, pour vous aider à suivre tout le trafic provenant de Facebook.

Exemple : ?utm_source=Facebook

3. Un média

Ce type de balise de suivi vous informe du support dans lequel se trouve votre lien suivi. Vous pouvez utiliser l’exemple ci-dessous pour suivre tout le trafic provenant des médias sociaux (par opposition à d’autres médias, comme le courriel).

Exemple : ?utm_medium=socialmedia

4. Un morceau de contenu

Ce type de code UTM est utilisé pour suivre les types spécifiques de contenu qui pointent vers la même destination à partir d’une source et d’un support communs. Il est souvent utilisé avec deux liens identiques sur la même page, comme le montre l’exemple de code UTM ci-dessous.

Exemple : ?utm_content=sidebarimg ou ?utm_content=headerlink

5. Un terme

Un code de suivi basé sur un terme ou un mot-clé identifie les mots-clés pour lesquels vous avez payé dans une annonce PPC (Pay Per Click). Si vous payez pour qu’une campagne Google Ads soit classée sous le mot-clé « recherche freelance », vous pouvez ajouter le code UTM suivant à la fin du lien que vous soumettez à Google pour diffuser cette annonce.

Exemple : ?utm_term=recherche+freelance

Le truc sympa c’est que vous pouvez faire n’importe quelle combinaison de ces codes. Vous voulez n’utiliser que le strict minimum (campagne, source et support) pour suivre tous vos liens, ou être hyper spécifique dans votre suivi, avec un nouveau code pour chaque lien posté sur chaque statut ou sur chaque tweet…

Mise en pratique d’un code UTM

Si vous faites la promotion d’une campagne sur les médias sociaux, vous saurez combien de trafic provient de cette campagne. Construire un code UTM, cependant, peut vous dire combien de ce trafic provient de Facebook, ou même d’un statut précis, posté sur Facebook.

Voici un exemple d’URL avec son code UTM surligné en gris à la fin de l’URL ci-dessous :

https://www.tekly.fr/blog/author/sebastien-turbe?utm_campaign=blogpost&utm_medium=social&utm_source=facebook

Dans l’exemple ci-dessus, le trafic qui provient de personnes cliquant sur ce lien sera attribué à Facebook. Le « média » est les médias sociaux, tandis que la « source » est Facebook.

L’ajout de ces bribes de code après le point d’interrogation ci-dessus n’affecte rien sur la page — il permet simplement à votre programme de stats de savoir que quelqu’un est arrivé par une certaine source dans un canal marketing global, dans le cadre d’une campagne spécifique. Admettons que l’article que vous êtes en train de lire (ou que je suis en train d’écrire…) soit sponsorisé par Tekly.fr lors d’une campagne ciblée sur les personnes ayant manifesté un intérêt pour le référencement : le lien inclus dans cette publicité pourrait être se voir ajouter :

?utm_campaign=blogpost+sponsoSEO&utm_medium=social&utm_source=facebook

Ainsi on sait que le trafic provient de ce lien-là, posté précisément sur Facebook, ciblé sur les gens ayant manifesté un intérêt pour le référencement.

Bon ok, donc c’est super les codes UTM, mais comment on fait ?

Comment construire des codes UTM dans Google Analytics

1. Ouvrez le générateur d’URL de campagne de Google. Il existe 3 outils de création de balises de suivi dans Google, dont deux vous aidant à suivre le trafic vers des applications (Google Play et App Store). Vous utiliserez le troisième de cette liste, l’outil de création d’URL au niveau des campagnes (Google Analytics)

2. Remplissez chaque attribut de lien dans le formulaire. Ajoutez l’URL, l’information sur la campagne, la source et le support dans leurs cases respectives.

3. Utilisez le lien ainsi crée dans votre campagne. Si vous souhaitez le raccourcir, vous aurez besoin d’un outil comme bit.ly.

4. Mesurez votre succès. Si Google Analytics est déjà configuré dans votre site, Google suivra automatiquement les campagnes entrantes. Cliquez sur chaque campagne pour voir la source et le support.

5. Et c’est tout. vous avez désormais des codes de suivi personnalisés, dûment configurés et opérationnels en un rien de temps ! Dans quelques semaines, vous serez en mesure d’analyser vos campagnes avec plus de précision que jamais !

Call Now Buttonwww.ankarabugun.org | www.idealminer.com | eskisehires.com | www.samsuni.net