fbpx

Infographie : comment Google évalue la qualité des liens ?

Apparaître dans les premiers résultats de Google est un Graal que tout le monde cherche à atteindre.

Le problème ? Les règles changent vite. Et il ne suffit plus d’avoir quelques backlinks et du contenu SEO friendly pour bien se classer dans le SERP (search engine result page). Comment Google évalue la qualité des liens ? Cette infographie, réalisée par MOZ vous explique tout.

1. Les liens provenant de pages populaires comptent plus

Ici, rien de nouveau mais il est essentiel de le rappeler. Si l’on compare la popularité d’un site à une batterie qui serait chargée au maximum, nous pouvons traduire cela ainsi. Lorsqu’un site très populaire (donc chargé à bloc), fait un lien vers un autre site, il lui donne un peu de son énergie. Et logiquement, plus il en a, plus l’énergie transmise est intense et qualitative.

2. Les liens des sidebar et footer comptent moins

Pour Google, un lien a plus de valeur s’il se trouve au cœur du contenu. Cela se comprend, si l’on considère que des widgets dans une sidebar, un header ou un footer, sont des éléments que l’on retrouve dans chaque page de votre chaque site. Ils sont édités via le CMS et n’ont pas de véritable valeur éditoriale, à l’inverse d’une page rédigée, ou d’un article de blog par exemple.

3. Les premiers liens d’un contenu ont plus de valeur

Quand on sait qu’un visiteur passe en moyenne 15 secondes sur un blog, il est aisé de comprendre que les liens placés le plus haut dans un contenu, auront plus de valeurs que ceux en bas de page ou en fin d’article.

Il est donc primordial de mettre en avant vos liens principaux dès le début de vos contenus, pour ne pas les enterrer au fil du texte.

4. Les ancres pertinentes font la différence

De nombreuses études au fil des ans ont prouvé que des ancres de texte pertinentes, apportant du contexte au lien, permettaient de booster le classement d’une page.

Plus encore, il semblerait que Google pénalise ou ignore les liens intégrés dans des ancres de textes peu pertinentes. Il va de soi qu’il ne faut pas pour autant abuser des ancres à outrance mais il est important d’en disséminer de manière naturelle dans votre texte, afin de favoriser la mise en valeur de vos liens.

5. Les nouveaux backlinks ont plus de valeur

Les analyses ont montré qu’un backlink provenant d’un site qui n’avait jamais fait de lien vers un autre site, a plus de poids qu’un nouveau backlink fait depuis un site déjà référent.

Cela renforce l’idée de popularité globale si chère à Google. Si plusieurs sites parlent d’un autre, la popularité est plus flagrante. Si à l’inverse un seul site parle plusieurs fois du même site, ce n’est pas la même chose.

6. Les liens externes comptent plus que les liens internes

Cela reprend l’idée que ce que les autres disent de vous compte plus que ce que vous dites vous même.

Bien sûr, ça n’enlève en rien la nécessité d’un maillage interne solide. Ne nous y trompons pas, Google veille à la bonne architecture d’un site. Néanmoins, vous obtiendrez un meilleur classement plus rapidement, avec des liens externes.

7. La théorie des poignées de main

On dit parfois que nous sommes tous à 4 poignées de main d’une célébrité. Sur le même modèle, il vaut mieux que les backlinks que vous recevez ne soient pas trop éloignés d’un site populaire. Si le site du gouvernement renvoie vers un site, qui renvoie lui-même vers le vôtre, la qualité du backlink est très bonne. Entre sites à plus faible popularité, l’intérêt est moindre.

8. Les sujets comptent

Les backlinks provenant de sites web populaires, évoluant dans un domaine similaire au votre, ont plus de valeur que d’autres. Si vous vendez des objets de décoration et qu’un magazine en ligne de design parle de votre boutique en ligne, le lien aura plus de valeur que s’il provient d’un site de voyage.

9. Les liens provenant de nouvelles pages ont plus de poids

Toujours dans sa quête de contenu frais, Google favorise les liens insérés dans des pages récentes. Les liens incluent dans des contenus plus anciens ou qui n’ont pas été mis à jour, auraient moins d’impact.

Cela ne vaut que pour des pages proposant du contenu daté et générant peu d’engagement. Si une page est ancienne mais toujours très visitée et à jour, le lien aura toujours beaucoup de valeur.

10. Le nombre de liens comptent

Google est attentif au nombre de partages autour d’une même page. S’il relève un certain nombre de backlinks vers un même contenu, il analysera ce lien comme pertinent.

11. Pénalité pour les spameurs et les liens médiocres

Pour Google, le focus est clair : il se concentre sur les liens placés par d’autres personnes que vous-même, de manière libre. Pour le reste, il n’est pas intéressé. Pire, il peut le percevoir de manière négative et vous pénaliser.

12. Les liens ont une vie après la mort

Le concept de link echos décrit le phénomène suivant : des liens continuent d’obtenir un excellent classement, bien longtemps après leur suppression.

Et ce, même si le site a de nouveau été crawlé et que Google sait de manière certaine que le lien n’existe plus. Le géant américain continue ses études pour analyser ce phénomène.

13 & 14. Les liens que vous faites ont de la valeur

De la même manière que des sites populaires renvoyant vers vos contenus, comptent, les liens externes que vous faites aussi. Si vous créez des liens hypertextes vers des sites de confiance, Google vous identifiera comme fiable et vous favorisera dans les résultats de recherche.

De la même manière, cela peut avoir un impact sur le reste des liens placés sur votre site.

15. Le nofollow compte quand même

Il est fréquent de croire que les liens nofollow ne seraient pas du tout pris en compte par Google. Mais c’est faux. Bien que les robots ne les suivent pas à chaque fois, il arrive tout de même que ce soit le cas, notamment depuis la dernière mise à jour de Google qui divise les liens nofollow avec . Dans le doute, il est pertinent de vérifier et maximiser la qualité de vos liens nofollow.

16. Les liens JavaScript peuvent être crawlés

Il était courant, à une époque, de cacher des liens grâce au JavaScript. Google ne les voyait pas et ne pouvait pas les analyser. Néanmoins, les progrès en matière d’indexation ont permis au moteur de recherche de devenir plus performant. Bien qu’il ne le fasse pas à chaque fois, il est possible pour Google de lire aujourd’hui ce type de liens.

17. Premier arrivé, premier servi

Si un lien vers une autre page est placé plusieurs fois dans un texte, c’est le premier qui compte. Ou plus exactement, la première ancre.

18. Robots.txt et Meta Robots impacte la manière dont Google perçoit les liens

Etonnement, de nombreux sites sont en noindex ou possèdent des URL bloquées par le fichier robots.txt

Permettre à Google de crawler efficacement votre site, c’est déjà entrer dans ses faveurs.

19. Avouez vos péchés pour mieux vous classer

Si vous avez subi des pénalités pour avoir caché des liens par exemple, vous pouvez utiliser l’outil de Google visant à laver vos péchés.

En faisant cela, Google ne prendra plus en compte cet écart de conduite, la prochaine fois qu’il analysera votre site.

20. Associations d’idées

Google serait capable de connecter des idées ou concepts à des sites web, sans qu’une URL précise existe. C’est le cas dans l’infographie ici. Une requête « Harry Potter » mènera au site Pottermore qui semble être le plus pertinent dans ce cas.

Call Now Buttonwww.ankarabugun.org | www.idealminer.com | eskisehires.com | www.samsuni.net